Lista Bohio
BOHIO: NIEGAN MUERTE DE HAITIANOS

BOHIO: NIEGAN MUERTE DE HAITIANOS

Write haof XML files: Bienvenido Scharboy <bienvenido.scharboy_at_sjrdom.org>
Fecha: Mon, 12 Sep 2005 15:44:56 -0400
Message-Id: <200509130027.j8D0REfC018149@samana.funredes.org>

-------> ESPAÑOL / MESSAGE ORIGINAL

Nacional
Comandante EN niega muerte de haitianos 12:53 PM

BARAHONA.- El jefe de la Dirección Regional Sur de
la Policía, coronel Mauro Acosta y Acosta, negó la muerte de siete
haitianos en Barranca, de Tamayo, por parte de dominicanos, como
denunciara el sacerdote Pedro Riquay.

El oficial dijo que tras la denuncia, él y un equipo
de investigadores se trasladó a Barranca, por disposición del jefe de la
Policía, mayor general Bernardo Santana Páez.

Indicó que en presencia del religioso, quien es
defensor de los haitianos en la zona cañera, realizaron un recorrido por
toda la comunidad, no encontrando nada.

Acosta y Acosta expresó que el sacerdote le comunicó
que había recibido una denuncia de un haitiano de que siete de sus
compatriotas fueron muertos y sepultados en una fosa común.

Al localizar al haitiano que denunció el caso al
cura, éste negó que hubieran sido asesinados siete de sus compatriotas
por parte de los dominicanos, tras la muerte del dominicano Ramón Pérez
de León, de 50 años, a manos de un haitiano que era empleado en su finca.

"Reporté a mis superiores de que todo era una falsa
noticia. No hay nada de muertes y en Barranca, de Tamayo, todo está
tranquilo. Los dominicanos y haitianos llevan una vida normal", dijo el
oficial.

Con relación al homicida del agricultor Pérez de León, dijo que existen
todas las posibilidades de que el matador; Mano Pie, haya huido a Haití,
por lo que se investiga esta posibilidad.

El extranjero mató al agricultor para sustraerle una
pistola.

Tras ocurrir el hecho, decenas de residentes de
Barranca se lanzaron a las calles e hirieron a dos haitianos, los cuales
recibieron asistencia médica en varios centros asistenciales.

Los extranjeros recibieron de los dominicanos
heridas cortantes en diferentes partes.

Barranca es una comunidad que sus habitantes viven
de la agricultura, y la misma pertenece a la provincia Baoruco.

                         - Por TEUDDY A. SANCHEZ

-------> FRANCAIS (ATTENTION: CECI EST UNE TRADUCTION AUTOMATIQUE NON
REVISEE

Commandant DANS nie décès haitianos de 12:53 HEURES DU SOIR

BARAHONA. - Le chef de la Direction Régionale Sud la Policier, du
colonel Mauro Acosta et Acosta, a nié le décès de sept haitianos en
Ravin, de Tamayo, par une partie de de dominicains, comme dénoncerait
le prêtre Pedro Riquay.

Le fonctionnaire a dit qu'après la dénonciation, lui et un
équipement de chercheurs on a transféré à Ravin, par disposition
du chef de la Policier, plus grande général Bernardo Santana Páez.

Il a indiqué qu'en présence de ce qui est religieux, celui qui est
défenseur de de ce qui est haitianos dans la zone cañera, ils ont
effectué un parcours par toute la Communauté, en ne trouvant rien.

Acosta et Acosta a exprimé que le prêtre lui a communiqué qu'il
avait reçu une dénonciation d'un haitiano dont sept de leurs
compatriotes ont été morts et enterrés dans une tombe commune.

En localisant à ce qui est haitiano qui a dénoncé le cas au
prêtre, celui-ci il a nié qu'aient été assassinés sept de leurs
compatriotes par ce qui est dominicains, après le décès du Ramón
dominicain Pérez de Leon, de 50 années, à des mains d'un haitiano
qui était employé dans sa propriété.

"J'ai reporté à mes supérieurs dont tout était de fausses
nouvelles. Il n'y a rien de décès et en Ravin, de Tamayo, tout est
tranquille. Ce qui est dominicains et haitianos portent une vie
normale ", a dit le fonctionnaire.

Par rapport à ce qui est homicida de l'agriculteur Pérez de Leon, il
a dit qu'il existe toutes les possibilités que ce qui est matador ;
Main Pied, se soit enfuie à Haïti, ce pourquoi on fait des
recherches sur cette possibilité.

  L'étranger a tué à l'agriculteur pour lui soustraire un pistolet.

  Après s'avoir produit le fait, des dizaines de résidents de Ravin
ont été lancées aux rues et ont blessé à deux haitianos, lesquels
ont reçu de l'assistance médicale dans plusieurs centres d'aide.

Les étrangers ont reçu des blessures cortantes dominicaines dans
différentes parties.

Ravin est une Communauté que ses habitants vivent de l'agriculture,
et cette dernière appartient à la province Baoruco.

- Par TEUDDY à SANCHEZ

==================================
Questions, Preguntas, Help, Ayuda, Aide: --> <mailto:owner-bohio@bohio.org>

<FRA> BOHIO Espace virtuel de rapprochement, collaboration et action communautaire entre organisations de la société civile et acteurs du développement de la République Dominicaine et Haïti. Voir les archives, liste des participant(e)s, base de données, revue de presse: sur www.bohio.org

<ESP> BOHIO: Espacio virtual de acercamiento, colaboración y acción comunitaria entre organizaciones de la sociedad civil y actores del desarrollo de la República Dominicana y la República de Haití. Archivos, lista de participantes, base de datos, revista de prensa: en www.bohio.org
================================================================
Nearby lun 12 sep 2005 20:27:36 AST

Este archivo fue generado por hypermail 2.2.0 : mar 26 abr 2011 16:00:16 AST AST