Lista Bohio
Re: BOHIO: Re: niegan muerte de haitianos

Re: BOHIO: Re: niegan muerte de haitianos

Write haof XML files: Manuel de Jesus <ceajuri_at_verizon.net.do>
Fecha: Wed, 14 Sep 2005 10:18:50 -0400
Message-Id: <200509141456.j8EEugcm013757@samana.funredes.org>

-------> ESPAÑOL / MESSAGE ORIGINAL

Hola Collette y demás miembros de la Red

Quiero expresar una preocupación relativa al caso de Barranca, Tamayo.
Los que apoyamos al inmigrante debemos ser hombres y mujeres seremos y
ecuánimes en estos momentos. A los inmigrantes no les convienen noticias
o informaciones que luego no se puedan probar, sobre todo en el clima de
violencia que se encuentra el paìs. Cualquier anuncio de esta naturaleza
puede incendiar la pradera y tenemos que evitar que ese incendio sea el
producto de una información no precisa por la búsqueda de protagonismo en
la lucha por el respeto a los derechos del inmigrante. En el caso de
Barranca, Tamayo, hay que verlo en dos vertientes: La Primera: es que hay
un dominicanos muerto, por las manos asesinas de un delincuente, no
importa su nacionalidad. Estos hechos generan reacciones familiares, aún
cuando no se justifiquen. Lo Segundo: Que hechos como estos hay que
trabajarlos con los inmigrantes y los dominicanos para que no se asuma la
justicia con sus propias manos y además que no paguen los que no son
parte de actos bochornosos y en que elutecen a familias.

Nuestro rol de sensibilizadores de la población dominicana hay que verlo
en el contexto en que se mueve la realidad frente al inmigrante: Unos
nacionalista creando condiciones de cualquier hecho; unas autoridades que
no actúan; y muchas veces, unos defensores de esos derechos que no ven
más allá de sus causas o las razones ciegas para defender hechos que son
indefendibles. Situemonos en lo justo y veamos el tema de la inmigración
como algo natural y los hechos que se ocurren de violencia como una
sociedad que está convulsionada y que la delincuencia de aquí y de allá
perdió el valor por la vida humana.

Trabajemos la sensibilización de ambas poblaciones. Tratemos de que estos
conflictos no se magnifiquen y se venda al mundo como acciones
organizadas y planificadas. Son espontáneas y obedecen a estímulos del
momento, pues la mínima reacción del que recibe un golpe es devolverlo
contra quien lo ocasiona y hechos que en más de un 95 de los casos
ocurren de manera accidental no se pueden vender al mundo como lo que no
son, en aras de ser más defensor de los inmigrantes que los dominicanos
que conviven, les apoyan, les ofrecen su protección, sus guaridas y
cuando ocurren hechos de esta naturaleza los esconden y salen en muchos
de los casos a defenderlos.
Esa solidaridad vale mucho más y hay que trabajarla a fin de no hacerla
apática al tema. Los dominicanos han demostrados en estos hechos que son
muy solidarios sino veamos lo que sucede en toda la línea fronteriza del
suroeste, son los mismos dominicanos que protegen a los haitianos y se
pelean por ellos. La división solo está en la mentalidad de los
intelectuales llamados nacionalistas y en los que defendemos a los
inmigrantes de los abusos de autoridades y patronos. Estos son dos
pueblos que conviven en paz y cualquier conato es normal entre personas
que ocupan un mismo territorio El caso de Enriquillo demostró que la
solidaridad dominicana frente al inmigrante es fueret. Ellos protegieron
a los inmigrantes, ellos denunciaron a los malhechores, ellos impidieron
que se sigan cometiendo abusos y ellos son informantes de cualquier
amenaza o velada contra la inmigración en la zona.

Abordemos con delicadeza el tema y no empujemos ni de aquí ni de allá a
reacciones negativas frente a la convivncia pacífica de nuestros isleños.

Chano.

  ------- FRANCAIS (ATTENTION: CECI EST UNE TRADUCTION AUTOMATIQUE NON
REVISEE

  Bonjour Collette et autres membres du Réseau

  Veux exprimer une préoccupation relative au cas de Barranca, Tamayo.
  Ceux que nous soutenons à l'immigrant nous devons être des hommes et
  femmes nous serons et impartiaux en ce moment. Aux immigrants ne les
  conviennent pas de nouvelles ou d'informations qu'ils ne puissent
  surtout pas ensuite être prouvés, dans le climat de violence qui est
  trouvé le paìs. Toute annonce de cette nature peut incendier la
  prairie et devons éviter que cet incendie est le produit d'une
  information ne spécifie pas par la recherche de protagonisme dans la
  lutte par le respect aux droits de l'immigrant. Dans le cas de Barranca,
  Tamayo, faut le voir dans deux versants : La première : il est qu'il
  y a un mort dominicains, par les mains tu assassines d'un délinquant,
  il n'importe pas sa nationalité. Ces faits produisent des réactions
  familiales, même s'ils ne sont pas justifiés. Secondement lui : Qui
  faits comme ceux-ci faut travailler eux avec les immigrants et ce qui
  est dominicains pour qu'on n'assume pas la justice avec ses mains
  propres et en outre que ne payent pas ceux qui ne font pas partie
  d'actes honteux et dans qui elutecen à des familles.

  Notre rôle de sensibilizadores de la population dominicaine faut le
  voir dans le contexte dans lequel se déplace la réalité face à
  l'immigrant : Un nationaliste en créant des conditions de tout fait ;
  des autorités qui n'agissent pas ; et souvent, des défenseurs de ces
  droits que ne voient pas au-delà de leurs causes ou les raisons des
  aveugles pour défendre des faits qui sont indéfendables. Situemonos
  dans ce qui est juste et voyons le sujet de l'immigration comme
  quelque chose naturelle et les faits qu'on se produit de violence
  comme une société qui est convulsée et que la délinquance d'et d'a
  là perdue ici la valeur par la vie humaine.

  Travaillons la sensibilisation des deux populations. Essayons que ces
  conflits ne soient pas agrandis et il est vendu au monde comme actions
  organisées et prévues. Elles sont spontanées et obéissent à des
  stimulants du moment, parce que la réaction minimale dont il reçoit
  un coup est de le restituer contre ce qu'elle le provoque et faits que
  dans plus de un 95 des cas ils se produisent de manière accidentelle
  ils ne peuvent pas être vendus au monde comme ce qui est qui ne sont
  pas, en l'honneur de être plus défenseur que les immigrants qui ce
  qui est dominicains qui coexistent, les soutiennent, ils leur offrent
  leur protection, ses guaridas et quand se produiront des faits de
  cette nature les dissimulent et salent dans beaucoup des cas à les
  défendre.
  Cette solidarité vaut beaucoup plus et le faut travailler elle afin
  de ne pas la faire apathique au sujet.
  Ce qui est dominicains ont démontré dans ces faits qu'ils sont très
  solidaires mais voyons ce qui arrive dans toute la ligne frontalière
  du sud-ouest, ce sont la même dominicains qui protègent ce qui est
  haitianos et ils sont combattus par eux. La division est seulement
  dans la mentalité des intellectuels appelés nationalistes et dans
  lesquels nous défendons aux immigrants des abus autorités et
  patrons. Ceux-ci sont deux peuples qui coexistent en paix et tout
  conato est normal entre des personnes qui occupent un même
  territoire.Le cas d'Enriquillo a démontré que la solidarité dominicaine
face
  à l'immigrant est fueret. Ils ont protégé aux immigrants, ils ont
  dénoncé aux malfaiteurs, ils ont empêché qu'on à commettre des
  abus et ils sont des informateurs toute menace ou de veillée contre
  l'immigration dans la zone.
  Abordons avec délicatesse le sujet et ne poussons pas ni de d'ici ni
  de là à des réactions négatives avant à la convivncia pacifique
  de de nos insulaires.

  Chano.

==================================
Questions, Preguntas, Help, Ayuda, Aide: --> <mailto:owner-bohio@bohio.org>

<FRA> BOHIO Espace virtuel de rapprochement, collaboration et action communautaire entre organisations de la société civile et acteurs du développement de la République Dominicaine et Haïti. Voir les archives, liste des participant(e)s, base de données, revue de presse: sur www.bohio.org

<ESP> BOHIO: Espacio virtual de acercamiento, colaboración y acción comunitaria entre organizaciones de la sociedad civil y actores del desarrollo de la República Dominicana y la República de Haití. Archivos, lista de participantes, base de datos, revista de prensa: en www.bohio.org
================================================================
Nearby mié 14 sep 2005 10:56:53 AST

Este archivo fue generado por hypermail 2.2.0 : mar 26 abr 2011 16:00:16 AST AST